Le melon

Rond avec une écorce vert clair barrée de stries vert foncé et à la chair orange, le melon charentais est le 3ème légume le plus consommé en France, avec 6,3 kg par ménage par an (INSEE). Dessert d’été par excellence, le melon charentais est originaire d’Afrique, où il était déjà cultivé par les Égyptiens cinq siècles avant J.C ! (Le melon de nos régions)

À l’époque, il était plus petit et moins sucré et était consommé assaisonné de poivre et de vinaigre.

Contrairement à ce que qu’on pourrait croire, le melon est un légume ! Il fait partie de la famille des cucurbitacées, comme le potiron et la courgette. (Ministère de l’agriculture et de l’alimentation)

Son introduction en France date de la fin du XVe siècle. De retour des guerres d’Italie, Charles VIII rapporte avec lui ce légume découvert à Cantalupo. D’abord baptisé « melon cantaloup », il est ensuite importé en Charente, d’où il tirera définitivement son nom: charentais. Aujourd’hui, elle pousse essentiellement en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie, et 248 027 tonnes de melons français sont produites par an (Agreste). La pleine saison est de juin à septembre.

Composé à plus de 90 % d’eau, le melon est très peu calorique. Riche en vitamines C et B, en potassium et en oligo-éléments, il est aussi apprécié pour sa forte teneur en bêta carotène, un antioxydant qui protège la peau et a un effet « bonne mine ». (Les fruits et légumes frais)

Comment le choisir?

Devant les étals, chacun sa technique pour choisir un bon melon ! Voici nos conseils pour trouver un melon sucré, parfumé, et mûr à point. Pour trouver la pépite, il faut le prendre en main et analyser : 

  • L’écorce: elle doit être souple et pas trop tachée
  • Le parfum : plus il est lourd, plus il est odorant
  • la couleur : elle doit tendre vers le jaune. Trop verte, le melon manque de maturité, trop orangée, il sera passé.
  • Le pédoncule: une craquelure autour ou un décollage est signe de maturité
  • Le poids: Vous hésitez entre deux melons ? Choisissez le plus lourd, signe qu’il est gorgé de jus.

Contrairement à une croyance très répandue, il n’existe pas de melon mâle ou femelle. La pastille qui apparaît à l’opposé du pédoncule n’est que la cicatrice laissée par la chute de la fleur (toutes femelles) après fécondation.

Le fait qu’il soit plus ou moins brodé n’influe pas du tout sur son goût.