A propos

 

un gout qu’on ne retrouve pas ailleurs

notre histoire

notre manifeste

Notre Histoire

Depuis le début de notre activité il y a 17 ans nous mettons en relation la clientèle francilienne et les maraîchers du pourtour parisien. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés à vendre des pommes de Seine et Marne et des légumes du Loiret à l’hiver 2004 sur les marchés de l’Essonne. Au fil des années, nous avons développé la vente aux marchés pour maintenant vendre à des magasins bios, des restaurants, des cantines scolaires et des épiceries zéro déchet. Aujourd’hui nous développons la livraison de fruits et légumes bio à domicile sur Paris et dans toute l’île de France.

Notre Mission 

Redonner du sens à la consommation tout en proposant une offre variées de produits. Remettre du lien entre la ville et la campagne. Soutenir les producteurs du bassin parisien et proposer une accéssibilité sur notre gamme de produits bio chez vous.

 

références produits

producteurs

Marchés

camions

produits en france

département

collaborateurs

ans

Le Manifeste

Depuis le début de notre activité il y a 17 ans nous mettons en relation la clientèle francilienne et les maraîchers du pourtour parisien.C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés à vendre des pommes de Seine et Marne et des légumes du Loiret à l’hiver 2004 sur les marchés de l’Essonne. A l’époque, la bio était beaucoup plus confidentielle, et les producteurs peinaient souvent à valoriser correctement leurs produits, pendant que les consommateurs franciliens avaient peu d’offres de produits respectueux de l’environnement et de la santé de tous. Si la crise écologique que nous vivons a éveillé les consciences, le lien ville-campagne reste trop tendu, et nous devons continuer à jouer ce rôle de courroie entre ces deux mondes, en contribuant ainsi à une bonne commercialisation des fruits et légumes biologiques locaux.Afin de compléter l’offre avec des produits de consommation courante (fruits du sud de la France, légumes précoces de Bretagne etc…) nous proposons une gamme complémentaire, mais nous souhaitons surtout vous parler ici de sens de notre action sur les produits locaux, centrée sur notre gamme locale « Aux Goûts d’Ici ».

AUX GOÛTS D’ICI

Pourquoi défendons-nous une marque de produits locaux ?

  1. Limiter l’impact environnemental.
  2. Faire vivre les territoires proches de chez nous
  3. Promouvoir des produits de haute qualité

  1. LIMITER L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL

Cela paraît être une évidence, la salade qui pousse à 80 km du consommateur pollue moins que celle qui pousse à 1000 km. Pourtant la question mérite qu’on s’y attarde, car le coût environnemental est souvent difficile à évaluer. De ce point de vue débuter notre activité par la vente au détail sur les marchés c’était inscrire la commercialisation dans une logique de lien social urbain et d’impact environnemental limité (pas besoin pour le consommateur de prendre sa voiture, le centre commercial n’est pas une fatalité…). Pourtant il est vrai qu’un poids lourd archi rempli consomme moins d’énergie par kilo de légume qu’un fourgon venant de petites exploitations proches, en tout cas à kilométrage égal. Nous optimisons au maximum la logistique en ayant un taux de remplissage conséquent. De plus, l’écart de distance kilométrique est tel que la balance reste favorable à notre système. Par exemple, un panais produit en Bretagne doit parcourir la distance qui sépare le champ de la structure d’expédition (distance pouvant être très significative, véhicules variables). A partir de la structure d’expédition, il parcourt des centaines de kilomètres jusqu’à la région parisienne. Puis enfin il suppose une logistique du dernier kilomètre identique à celle d’un panais local. Notre panais va parcourir 5 à 20 fois moins de kilomètres, et même si nos fourgons sont plus énergivores au kilo, le coût énergétique reste globalement favorable. Dans le même esprit, nous nous interdisons l’importation de légumes, et cherchons à relocaliser au maximum les productions (développement de filières locales, par exemple sur la patate douce).

Un autre élément est lié au type d’exploitations partenaires :

Sous notre marque « Aux Goûts d’Ici » nous proposons des produits issus de petites exploitations exclusivement biologiques. Ils font des choix qui vont bien au-delà du cahier des charges bio : travail sur des semences paysannes de variétés anciennes, garanties de biodiversité. Utilisation limitée des outils agricoles (polluants et peu respectueux des équilibres du sol). Dans ce moment où les paysans bios tendent à devenir des agro productivistes bios il est très important de défendre ces petites exploitations dont l’engagement et l’exigence est incomparable. Des bénéfices collatéraux sont liés à ce niveau d’exigence.

  1. RELIER POUR LE MEILLEUR VILLE ET CAMPAGNE.

A l’heure où de nombreux producteurs bios retournent vers un modèle productiviste forcené (utilisation de produits à la limite du cahier des charges, mécanisation à outrance), il est très important de promouvoir une agriculture bio à taille humaine, où une terre nourrisse à la fois le sol et les humains. Un bon travail en agriculture bio suppose un travail attentionné du sol, un usage très raisonnable des moyens de production. L’agriculture bio chez nos partenaires est synonyme de lieux d’énergie collective et de champs vivants. Notre satisfaction est celle de voir des terres dont le taux d’humus remonte, de voir des familles vivre de leur travail sur des surfaces modestes. C’est aussi de vous fournir des produits de première qualité. Petite production signifie bien souvent bons produits. Nous espérons vous faire partager cette satisfaction. Ces paysans militants choient leurs légumes et leurs fruits en évitant de les saturer d’eau et de les assommer de protection de type phytosanitaire. Même en bio il est devenu d’usage courant de raisonner en terme archi productiviste. Ce n’est pas le cas pour notre gamme « Aux Goûts d’Ici » pour laquelle les produits sont davantage les enfants d’une terre que d’un labo. En goûtant des variétés anciennes de carottes en provenance d’une terre respectée on peut rapidement s’en rendre compte ! Cette passion est à la fois celle de paysans attachés à leurs terres, et de nous en tant que partenaires commerçants en circuit court. Nous savons exactement d’où viennent chacun de ces produits (que nous enlevons nous-mêmes chez les paysans).

L’agriculture bio est à la croisée des chemins entre une bio intensive et une bio à taille humaine, privilégions celle-ci, de la terre à l’assiette !

 

Agnès Aletru et Benjamin Hayat